Skip to content

Blessures Primaires : la perte du divin

By | Published | 2 commentaires

default img

La perte du lien avec le divin, c’est ce qui va fragmenter et diviser les âmes.
Hier soir, je suis allée recouvrir mes chevaux sous le clair de lune, c’est la première fois que je voyais la lune se refléter dans l’oeil de ma jument.
Qu’est-ce qu’on peut faire de Dieu ?
 
J’au trouvé la réponse en lisant « La Bhagavad Gîta ».
Ça replace en autre Dieu , les dieux, le divin, la part de divin en nous dans le contexte de la philosophie indienne.
Ce grand poème est issue du Mahabarata , grande épopée où deux familles mi -homme , mi-dieu s’affrontent pendant des générations.
Dans la Bhagavad Gîta, il s’agit d’ Arjuna, ce guerrier indien de l’épopée du Mahabharata, qui aux portes de la bataille de Kurukhshetra, s’effondre armes et genoux à terre, terrifié face au destin qui l’attend, le massacre de sa propre famille.
 
Il entame une discussion avec son cocher qui n’est autre que le dieu Krishna, le bienheureux .
Ils vont tous les deux commencer un dialogue sur ce qui attend chacun d’entre nous, notre destin, notre foi, et les préceptes du yoga, entre autre.
Selon vous, que va dire Krishna à Arjuna ?
 
Il va encourager Arjuna à livrer bataille, car on ne peut pas échapper à son destin, et Arjuna fait partie de la caste des guerriers.
Krishna dit :
” Fais l’action qui s’impose, elle est supérieur à l’inaction.”
 
Vous voyez où je veux en venir ?
Si tu veux rallier ta part primaire et gagner dignement ta vie, c’est pas juste en faisant un prévisionnel sur 3 ans que tu vas t’en sortir.
Arjuna doit livrer bataille, c’est sa condition qui le lui impose, mais c’est aussi l’opportunité pour lui d’empresser dieu, d’embrasser le divin en lui pour accomplir sa mission aussi noblement qui le peut.
Si tu décides que ça doit changer , c’est maintenant. Tu dois poser le premier acte aujourd’hui, et en répéter un nouveau chaque jour. Quitte à livrer bataille contre toi-même, le temps que tu retrouves tes esprits.
 
Survivre, créer, soigner, éduquer, bouger, générer de la richesse, croire en ses propres mythes.
 
Aucune description de photo disponible.
 
 
 
Toutes les réactions :

Marine, Anne-Sophie et 1 autre personne

 
 

2 Responses

  1. Marc Rouina dit :

    Le texte explore de manière poétique et philosophique la quête de sens et la connexion avec le divin, évoquant la Bhagavad Gîta pour illustrer la nécessité d’agir face au destin. Comme Krishna encourage Arjuna à livrer bataille, il souligne la pertinence d’agir pour embrasser notre part divine. Cette perspective s’applique également à la vie contemporaine, incitant à poser des actions significatives au quotidien pour transcender les défis. La métaphore de la bataille intérieure résonne dans la création, la préservation, et l’évolution, invitant à embrasser le divin en soi pour accomplir noblement sa mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire !