Skip to content

Partir à la rencontre des peuples cavaliers

By | Published | Aucun commentaire

Un autre rêve se réalise auprès des chevaux et de ceux qui vivent avec.
Rencontrer une population native qui n’a jamais perdu le lien avec les chevaux : les lil’wat, amérindiens de Colombie Britannique au Canada, dans la chaîne côtière pacifique nord, m’accueillent dans leur réserve à Mount Currie.
Alvin, à gauche sur son cheval Pie sur la photo me raconte qu’il a des souvenirs de lui en train de faire la sieste dans les bras de sa mère qui est à cheval.
Les chevaux d’Alvin, et de sa famille et ses amis vivent en petit troupeau d’une dizaine de chevaux sur un joli plateau entre les montagnes.
J’en ai vu beaucoup fantasmer sur des peuplades éloignées et le mythe selon lequel les chevaux vivent une vie et une relation à l’homme idyllique. C’est rarement et loin d’être le cas.
Pourtant dans la réserve de Mount Currie, certains chevaux domestiques sont soit laissés à la divagation soit en clôture.
Certains vont bien , d’autres pas , mais chez Alvin, j’ai encore eu de la chance, tout le monde coule une vie qui lui convient ou presque.
Pour rappel, les réserves des natifs ont été « gracieusement » cédées par le gouvernement, qui les a lui même masacré un siècle et demi plus tôt. Elles sont interdites aux « blancs », c’est un honneur et une chance d’y être invitée.
Il y existe des couples et familles mixtes, et si il y a quelques maisons confortables, il y a aussi beaucoup de bidonvilles.
Les chevaux quant à eux se mêlent parfois à la circulation mais préférèrent aller paître sur les plateaux.
Il n’est pas rare de voir un natif à cheval, chercher un autre de ses chevaux en liberté ou de cheminer et de rencontrer le groupe d’étalon de la réserve.
Si tu as un rêve de rencontrer ces gens, ces peuples et leurs chevaux dans un pays éloigné, et que comme moi tu ne fais pas l’impasse sur le bien-être du cheval, regarde bien la relation que ces hommes , et ces femmes, si elles ont la chance qu’on les laisse avec les chevaux ; ont avec les chevaux, leur état de santé, si tu ne veux pas te sentir mal à l’aise. Car même comme ça , il y a des chances que tu sois challenger sur la communication, la relation et le rapport au cheval. Et forcément, l’équitation, si tu décides de monter là bas.
Le fantasme ne remplace jamais la réalité.
C’est que m´ont appris mes rêves avec les chevaux.
Si tu veux réaliser un projet de grande valeur à tes yeux, moi j’appelle ça un rêve avec les chevaux, garde un œil sur Cheval Boréal !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire !